S'assoir et prendre le temps d'observer

S'assoir et prendre le temps d'observer

par Marc Bourguet | 8 juin 2020

Image S'assoir et prendre le temps d'observer

Après une dure journée de labeur, peut-on rêver à quelque chose de mieux que de s’assoir quelques minutes dans son jardin et s’émerveiller des beautés que la nature nous offre ?

Si cette accroche vous correspond, alors vous avez frappé à la bonne porte ! En tant qu’entreprise active dans le domaine du paysage, nous réalisons au quotidien de nombreux aménagements extérieurs pour un clientèle privée et publique. Qu’il s’agisse de travaux conséquents pour un lotissement de dizaines de logements ou d’un jardin intime aux humbles dimensions, nous nous investissons avec passion pour ce beau métier, professionnel du paysage.

Au-delà des pelles mécaniques et des importants ouvrages en pierre naturelle ou en béton, nous concevons des espaces extérieurs à échelle humaine. Lors des phases de conception, nous optons pour une approche innovante, respectueuse des milieux naturels et de l’interaction entre l’Homme et la Nature au centre de notre réflexion.

Tout comme les êtres humains, chaque création paysagère peut être différente et posséder ses qualités uniques. Parfois les aménagements ou une de leurs parties sont imaginés comme des œuvres d’art, figées et intouchables. Dans ce genre de cas, les points de vue sur le jardin et la gestion de l’évolution des végétaux feront partie des enjeux importants pour la réussite du projet. Dès lors, une question peut se poser. Quel emplacement donne à voir cette œuvre extérieure ? Existe-t-il un banc, un muret ou encore une alcôve permettant de s’assoir et d’observer ? Y a-t-il la possibilité de surplomber l’aménagement et ces nouvelles perspectives permettent-elles de découvrir d’autres éléments ? Comment la vision évolue-t-elle en fonction de l’ensoleillement et des saisons ?

Ces nombreuses réflexions se posent souvent lors des concours d’architecture et d’urbanisme, d’aménagements d’espaces publics ou lors de mises en valeur du patrimoine paysager. Cependant ces mêmes questions arrivent lorsque nous concevons des espaces à l’échelle du jardin privé.

Choisir des matériaux durables et sélectionner des végétaux aux floraisons éclatantes et variées font bien sûr parti du travail de l’architecte paysagiste, mais déterminer l’emplacement des terrasses, les espaces de détente intimes ou encore les zones de jeux pour les enfants est aussi primordial. C’est à ce moment-là que l’échelle humaine prend tout son sens et que la multiplication d’usages pour un même objet devient un art. Par exemple, les traverses en chêne utilisées pour délimiter le potager surélevé se transforment alors en assise lors de l’apéro. De plus, cet élément, intégré dans un talus, effectue une fonction de soutènement et offre en contrebas un espace plus conséquent pour la terrasse. Comme dans cet exemple, l’assise peut souvent être créée à partir d’un élément de mur, de bordure ou de délimitation d’un espace.

Chaque jardin est différent, alors nous nous ferons un plaisir de venir vous rencontrer et discuter de vos envies d’aménagements. Ce premier contact est bien entendu sans engagement, vous restez à tout moment libre de réaliser une étude paysagère et des travaux ou non.

ENVIE DE DÉCOUVRIR DES PROJETS ?



 
 

Vous avez un projet?
écrivez-nous

 

Pas encore convaincu?
découvrez nos réalisations

 
 
evertis.ch

evertis SA

Ch. de Combernesse 9
1728 Rossens
T 026 402 57 02
F 026 401 04 58
info@evertis.ch

 

La Veyre d'en Haut D10
1806 St-Légier
T 021 921 27 19
F 021 921 27 29
info@evertis.ch


 

Suivez-nous

  • lien linkedin
  • lien instagram
  • lien pinterest